Accueil > S3 > Actualité du métier > Expression directe > Syndicalisme indépendant ou syndicalisme « intégré à la gouvernance » (...)

Tribune libre

Syndicalisme indépendant ou syndicalisme « intégré à la gouvernance » ?

Par Edith Danry (PRSI)

paru le dimanche 22 avril 2007

La CSI entend lutter pour la gouvernance démocratique de l’économie globalisée.

La Confédération Européenne des Syndicats, fer de lance de la branche européenne de la CSI constituée le 19 mars, en illustre le contenu concret. Dans l’avant-projet de programme publié pour son prochain congrès, la CES annonce, au nom du « dialogue social européen », que « les partenaires sociaux européens sont chargés (...) de compléter les initiatives prises par la commission européenne » ! C’est ce qui la conduit notamment à soutenir les partenariats public-privé (PPP), machine à privatiser les services publics sous couvert de « service d’intérêt général » : « Les PPP permettent d’impliquer le secteur privé dans des secteurs d’intérêt général. » Elle ajoute : « La CES est déterminée à accélérer sa campagne en faveur d’une directive sur les services d’intérêt général. »

Les responsables de la FSU et du SNES nous appellent à soutenir la pétition lancée par la CES sur les services d’intérêt général. Comment peut-on à la fois soutenir une telle pétition et prétendre s’opposer aux PPP qui se multiplient ? Après Villemandeur et l’INSEP, ce serait maintenant aux collèges de Noyers et d’Avallon de tomber sous la coupe du privé via un PPP !

La défense du caractère public et national de l’Education, et son corollaire, la défense des personnels et de leurs statuts, sont incompatibles avec l’intégration des organisations syndicales dans les institutions gouvernementales et supranationales, incompatibles avec la « gouvernance ».

Oui, l’adhésion éventuelle à la CSI fait peser une menace directe sur nos revendications, qui fondent le syndicalisme. Peut-on faire autrement que de s’y opposer ?

Edith DANRY (Pour la Reconquête d’un Syndicalisme Indépendant)