Accueil > Yonne > A la Une dans l’Yonne > CCTSD du 16 mars 2021 – Ouvertures et fermetures de postes

Ce mardi 16 mars s’est déroulé, en visioconférence, le comité technique portant sur les postes de l’année 2021/2022, et les compléments de service.

En amont de ce comité technique, un groupe de travail avait eu lieu mercredi 10 mars.

La FSU a dénoncé le double discours du ministre qui, d’un côté affirme l’importance de l’Ecole, mais de l’autre ne met rien en place pour affronter la crise sanitaire, et qui supprime 1883 postes pour le second degré à la prochaine rentrée. Pour la FSU, ces décisions, déjà inacceptables en temps normal, sont encore plus incompréhensibles avec la situation sanitaire actuelle et ses conséquences sur les élèves.

La diminution des DHG équivaut dans l’Yonne à la fermeture d’un collège de taille moyenne et à la suppression de 19 postes.

Les compléments de service qui se multiplient (plus de 100 et certains sur 3 établissements) dégradent les conditions de travail de tous, élèves et professeurs.
Les petits blocs d’heures non pourvus laissent craindre des élèves sans professeur à la rentrée.

La FSU demande de revoir le ratio HSA/HP dans de nombreux établissements qui obligeront des enseignants à compléter leur service dans un autre établissement alors que les heures existent dans leur collège !

Pour illustrer la situation, on peut prendre l’exemple des mathématiques avec 5 suppressions de postes à la rentrée prochaine (dont un dont nous n’avons eu connaissance qu’hier soir, suppression contre l’avis du CA). Sur la carte du département, la FSU a répertorié les suppressions de postes et les compléments de services dans cette discipline. Le résultat est édifiant et montre à quel point la situation se dégrade :

Ce n’est malheureusement pas un cas isolé !

Durant la séance, la FSU n’a eu de cesse de :

-  dénoncer les petits compléments de services qui obligeront les collègues à passer plus de temps dans leur voiture que devant les élèves,

-  souligner les distances importantes entre les établissements pour beaucoup de couplages envisagés et les temps de trajets qui en découleront,

-  montrer que d’autres solutions sont possibles en n’imposant pas d’heures supplémentaires aux collègues et en dédoublant des classes.

Par ailleurs, nous dénonçons toujours la baisse des 2 ou 3 heures de chaque segpa du département.

Bilan : 21 suppressions pour 2 créations de poste, soit un différentiel à – 19 postes.

Vote : Les organisations syndicales se prononcent de manière unanime sur un vote défavorable.

Un nouveau CTSD devra être reconvoqué prochainement.

Devant les difficultés de préparation de la rentrée 2021, les organisations FSU, CGT Educ’action, Sud-Education, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNALC, et FNEC-FP-FO appellent appellent à la grève le mardi 23 mars dans notre académie et à se mobiliser partout où c’est possible

La FSU demande un plan d’urgence pour l’éducation, avec des créations massives de postes.